Vous êtes ici

Les forêts, de formidables réservoirs de biodiversité à protéger !

Date de l'actualité: 
19/03/2020

Le site Natura 2000 de La Coste étant composé quasi exclusivement de boisements de feuillus, tout l’enjeu est de favoriser sa gestion durable, de manière à ce qu’elle soit compatible avec le maintien voire le développement de la biodiversité.

A l’heure actuelle, le site de La Coste, composé majoritairement de hêtraies en rive gauche de l’Arcueil et de chênaies en rive droite, révèle une faible présence de milieux d’intérêt communautaire (rares et protégés à l’échelle européenne) en raison de la jeunesse du boisement. Sans aller jusqu’à proscrire toute exploitation forestière, la libre évolution de certaines parcelles forestières permettrait de les rendre plus attractives pour la biodiversité.

En effet, la naturalité et la maturité écologique des forêts, composées d’essences diverses d’arbres ainsi que de gros bois et de bois morts leur confèrent un rôle primordial dans le fonctionnement des écosystèmes. Pour preuve, une étude réalisée en 2018 et 2019 par l’association Chauve-souris Auvergne, dans le cadre de l’animation du site Natura 2000 de La Coste, indique clairement que les boisements naturellement présents sont les plus attractifs. Pour les chauves-souris d’affinités forestières, comme la Barbastelle d’Europe ou le Murin de Bechstein, ces espaces offrent tant le gîte, dans les micro-habitats présents dans les arbres (cavités, failles…), que le couvert, en présence d’insectes saproxyliques, qui se nourrissent au stade larvaire de bois en décomposition (dont un inventaire a été réalisé en 2017 par Société d’Histoire naturelle Alcide-d’Orbigny).  

Pour favoriser cette attractivité, le dispositif Natura 2000 offre des outils à la disposition de l’animateur du site et des propriétaires. Entre autres, des îlots de forêt peuvent faire l’objet d’un contrat Natura 2000 « Forestier », qui engage le propriétaire, en échange d’une contrepartie financière, à les maintenir en libre évolution, sans intervention humaine, pour une durée de 30 ans. Des parcelles intéressantes ont d’ores et déjà été localisées grâce à une étude réalisée en 2014 par le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Auvergne. L’animateur du site Natura 2000 a également pour rôle d’accompagner les gestionnaires forestiers dans les travaux de coupes. Ainsi, il peut les conseiller pour que ces derniers aient un moindre impact sur la biodiversité. Cela passe notamment par des périodes d’intervention adaptées, de préférence à l’automne, et par l’absence de coupe à blanc.

Si vous souhaitez en savoir plus et vous inscrire dans une démarche durable, n’hésitez pas à contacter l’animateur :